Capgemini Institut 0144742410
24 rue du Gouverneur général Eboué 92136 Issy les Moulineaux
Cloud Computing : la synthèse Paris
Cloud Computing : la synthèse Paris
Cloud Computing : la synthèse Paris
Cloud Computing : la synthèse Paris
DURéE
2 jours
DATES
18-19 mai 2017
28-29 septembre 2017
9-10 novembre 2017
7-8 décembre 2017
LIEU
Paris
PRIX
1 910 € ht (2 292 € ttc)
Sommaire du séminaire
    Séminaires technique Institut Capgemini

    Cloud Computing : la synthèse

    >  Solutions, bénéfices, décisions, gestion de la transition




    La question n’est plus : « faut-il aller vers le Cloud ? », mais : « comment mettre en œuvre et réussir cette migration ? ». Ce séminaire, à la fois opérationnel et stratégique, vous aidera à trouver des réponses à vos questions sur le Cloud :

    • Infrastructures (IaaS), applications (SaaS), développement (PaaS) : les solutions opérationnelles, les fournisseurs pérennes, les évolutions à 2/3 ans.
    • Réductions des coûts, basculement d’une logique CAPEX (Investissement) vers OPEX (Fonctionnement) : obtenir rapidement des résultats significatifs.
    • Gérer un centre de calcul privé (Cloud Privé) a-t-il encore du sens ? Préparer la migration, totale ou partielle, vers des clouds publics.
    • Domaines prioritaires où les solutions SaaS s’imposent : messagerie, fonctions support : CRM, RH, budgets, décisionnel…
    • Faire cohabiter applications existantes et solutions SaaS : outils d’interopérabilité, approches «Best of Breed» vs intégrées.
    • Basculer d’une démarche pilotée par la demande (MOA, MOE, cahier des charges) vers une approche pilotée par l’offre industrielle de solutions : nouvelles relations entre métiers et informaticiens.
    • Préparer les informaticiens aux nouveaux métiers du Cloud et gérer les mutations nécessaires.
    • Baisse des coûts, délais de mise en œuvre réduits, agilité, accès en mobilité, fiabilité, suppression des migrations de version : comment tirer parti des bénéfices du Cloud.
    • Sécurité, confidentialité et localisation de vos données, SLA, perte de contrôle, dépendance des réseaux : quelles réponses aux questions légitimes des dirigeants et informaticiens face aux risques perçus du Cloud.
    • Quelles leçons tirer des nombreux déploiements Cloud déjà réalisés en France par des entreprises de toute taille et de tout secteur d’activité.

    Préparé et animé par Louis Naugès, ce séminaire de synthèse, qui tient compte des dernières évolutions du Cloud, met en évidence les mutations majeures induites par le Cloud Computing. Il vous aidera à tirer profit des offres opérationnelles, à anticiper les profonds impacts du Cloud sur votre SI. Il y laisse une part importante à des cas concrets, fort de ses expériences de plus de 10 années dans le Cloud.

    Concret, opérationnel

    Préparé et animé par Louis Naugès, ce séminaire de synthèse met en évidence les profondes mutations induites par le Cloud Computing. Il vous aidera à tirer profit des offres opérationnelles, à anticiper les profonds impacts du Cloud sur votre SI.

    Le mot de L’intervenant

    « Informaticiens (DSI, infrastructures, études et chefs de projet, fournisseurs), directions métiers, je vous accompagnerai dans un voyage passionnant, à la découverte des apports, des bénéfices, et des challenges du Cloud Computing. Chacune, chacun d’entre vous verra son activité professionnelle profondément modifiée par le Cloud Computing ; découvrez comment en participant à ce séminaire.  »

    Louis Naugès



    Les fondamentaux


    Infrastructures IaaS

    • Toutes les ressources informatiques, puissance de calcul, espaces de stockage... proposées comme des services.
    • Puissance illimitée, variabilité de la demande, fiabilité, sécurité maximale, prix de revient compétitifs : les avantages des solutions IaaS.
    • D’une logique CAPEX, investissement à une logique OPEX, paiement à l’usage : profiter des investissements massifs d’industriels tels qu’Amazon, Google ou Microsoft.
    • Familles de Clouds : Public, communautaire, privé, hybride : caractéristiques, principales différences, pour quels usages.
    • Architecture « Bare-metal », virtualisées ; impacts de la technologie containers (Docker) d’encapsulage des applications.

    SaaS : nouvelles réponses pour les applications

    • Approche multi-locataire (multi-tenant) : principes, avantages, contraintes.
    • Modèle économique : facturation variable, à l’usage.
    • Configurer une application SaaS : différences avec le paramétrage d’un ERP.
    • Mises à jour permanentes SaaS vs migrations de version des applications classiques.

    PaaS : Platform as a Service

    • PaaS : les infrastructures Cloud au service des développeurs.
    • Maturité des outils PaaS actuels : langages de programmation, ateliers logiciels.
    • Avantages : disponibilité de ressources illimitées, puissance et qualité des solutions.

    Réseaux d’accès au Cloud

    • Des réseaux d’accès, haut débit, disponibles partout : un préalable au succès du Cloud.
    • Fiabilité, sécurité, redondance des accès au Cloud : principales options.
    • Travailler en mode non connecté : challenges, la réponse HTML5.

    Postes de travail : du PC aux CCD, Cloud Connected Devices

    • PC, smartphone, tablette, Chromebook : un accès banalisé au Cloud, une priorité pour les entreprises.
    • Rôle majeur des navigateurs : Chrome, Firefox, IE-Edge, Opera, Safari.
    • DaaS (Desktop as a Service), virtualisation des postes de travail : solution pérenne ou de transition.

    IaaS et Paas : offres opérationnelles


    Fournisseurs « natifs » vs « historiques »

    • AWS (Amazon Web Services). Principales offres du leader du marché : EC2, S3, Glacier, Workspaces, VPC, RedShift...
    • GCE (Google Compute Engine) : positionnements, solutions.
    • IBM-Softlayer, Microsoft Azure : réponses des acteurs historiques.
    • Plateformes Open Source : Eucalyptus, OpenStack et CloudStack.
    • OCP (Open Compute Project) : la plateforme OpenSource créée par Facebook, pour construire des centres de calcul privés.
    • Quelle place pour les hébergeurs traditionnels (OVH...) et les opérateurs télécom.

    Evolution des offres, consolidation du marché

    • L’emergence de grands leaders mondiaux : AWS, Google, Microsoft, IBM.
    • Des IaaS verticaux, pour des secteurs spécialisés : exemple de Predix, pour l’informatique des objets, créé par General Electric.
    • Capacité d’investissements et d’innovation nécessaires pour réussir sur le marché du IaaS : quelle place pour les autres acteurs.
    • Les entreprises, même les plus grandes, peuvent-elles rester compétitives face à ces géants de l’infrastructure.

    PaaS : offres opérationnelles

    • Principales plates-formes PaaS : Force.com de Salesforce, Google AppEngine, AWS, IBM BlueMix...
    • Microsoft Azure : l’offre de Microsoft sur le Cloud.
    • PaaS au service des éditeurs de logiciels : économies en termes de développement et d’infrastructures.
    • Les offres « serverless », indépendance entre développement et infrastructures : Lambda d’AWS, Cloud Functions de Google, Azure Functions.

    SaaS : solutions opérationnelles


    Communication, collaboratif et bureautique

    • Bureautique 2.0 : le premier usage mondial SaaS : Google Apps, Office 365. Principales différences, comment choisir.
    • Outils Web 2.0 : blogs, wikis, réseaux sociaux, en SaaS : différences avec les solutions Intranet.
    • Migrer vers une Bureautique SaaS depuis Office, Exchange et Lotus Notes : challenges techniques, organisationnels et humains.

    Applications structurées

    • Un CRM comme première utilisation SaaS ; la réussite de Salesforce.
    • ERP SaaS : Infor, NetSuite, Workday. Au-delà du marché des PME, quel avenir pour ces solutions.
    • SaaS pour fonctions support : ressources humaines (SuccessFactors, Talensoft, Cornerstone), finances (Adaptive Insight), gestion de projets (Clarizen, BaseCamp, Slack). Une couverture exhaustive de tous les processus support.
    • BPaaS (Business Process as a Service) : des processus spécialisés, utilisables directement par les métiers.
    • SaaS pour des usages Big Data et Business Intelligence : Hadoop, MapReduce, Bigquery, RedShift, BIME.
    • Stratégie SaaS des éditeurs historiques : Microsoft, SAP, Adobe, Oracle...

    Interopérabilité des solutions SaaS

    • Principales options : connecteurs, API ouvertes. SaaS spécialisés d’agrégation (Jitterbit, Mulesoft...).
    • « Best of Breed » SaaS vs solutions intégrées.
    • Cœxistence de solutions SaaS et historiques.

    Bénéfices et challenges


    Bénéfices

    • Pas d’installation de logiciels, temps de déploiement raccourci, disponibilité en tous lieux, « scalabilité », garantie de service (SLA), fin du cauchemar des migrations : en tirer parti, quelles précautions.
    • Fiabilité, sécurité des infrastructures externes, réduction des infrastructures et équipes internes.
    • Les meilleures applications pour toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur pays ou secteur d’activité. Les solutions SaaS, une opportunité pour les moyennes et petites organisations.
    • Grandes entreprises privées, secteur public : contraintes spécifiques, priorités.
    • Retours d’expériences d’entreprises françaises ayant mis en œuvre avec succès des solutions IaaS, SaaS et PaaS.

    Challenges

    • Concilier externalisation des applications et des données, confidentialité et sécurité, protection des données personnelles, localisation des données. Peut-on se protéger de Prism, NSA, Patriot Act ?
    • Les offres opérationnelles de sécurisation des clouds : Ciphercloud, Vasco, Netskope, Adallom...
    • Authentification forte, SSO (Single Sign On), OTP (One Time Password), clés pour la sécurité d’accès au Cloud.
    • Pérennité et interopérabilité des offres : gérer efficacement ces challenges, réversibilité des choix.
    • Dimensions juridiques, légales, contractuelles. Négociation des SLA avec les fournisseurs.
    • « Néphophobie » (peur du nuage), réticences des informaticiens et dirigeants, méconnaissance des offres, pression des fournisseurs historiques. Néphophobie, frein réel ou alibi pour ralentir l’innovation.

    Dimensions financières

    • Basculement de CAPEX vers OPEX : prévisibilité, variabilité de vos coûts.
    • Modèles économiques basés sur durée et nombre d’utilisateurs. Prix moyens pratiqués. Se protéger contre les risques d’augmentation.
    • Mesure des coûts complets : démarche ACM/SCM, séparant coûts d’accès (Accès/ Coût/Mois) et des services (Service/Coût/Mois).

    Mise en œuvre, gestion de la transition


    Évolution des infrastructures existantes

    • Charges variables, volume des données (Big Data), calculs intensifs, PRA : usages à privilégier dans votre migration cloud.
    • Centre de calcul privé : pour quels usages, pour quelles entreprises, quel avenir à moyen terme.
    • Automatisation, industrialisation de la production sur le cloud : outils, méthodes, interopérabilité multi-clouds.

    Moderniser son parc applicatif

    • Basculer d’une approche traditionnelle pilotée par la demande (MOA, MOE, cahier des charges) vers une démarche pilotée par l’offre SaaS.
    • Le modèle B I S : Business, Infrastructures, Support : une démarche innovante pour porter son SI vers les Clouds publics
    • ERP : gérer le « downsizing » des solutions intégrées et leur remplacement progressif par des composants SaaS.
    • Usages cœur de métier : potentiel des Clouds communautaires, des SaaS verticaux et des développements spécifiques en PaaS.
    • Calendriers, budgets réalistes d’une migration d’un SI vers IaaS, PaaS et SaaS.

    Informaticiens et Cloud

    • Métiers impactés : infrastructures, production, développement : profils gagnants, métiers menacés.
    • Connaissance des offres IaaS et SaaS du marché, une priorité pour vos équipes informatiques.
    • Réconcilier métiers et équipes informatiques ; le Cloud, un remède à l’informatique fantôme.
    • DSI, Direction des Services d’Information : des changements majeurs dans les métiers et les rôles.