Capgemini Institut 0144742410
24 rue du Gouverneur général Eboué 92136 Issy les Moulineaux
Design Thinking Paris
Design Thinking Paris
DURéE
2 jours
DATES
18-19 mai 2017
6-7 novembre 2017
LIEU
Paris
PRIX
1 910 € ht (2 292 € ttc)
Sommaire du séminaire
    Séminaires technique Institut Capgemini

    Design Thinking

    >  Co-construire, prototyper et implémenter des applications performantes




    Né dans la Silicon Valley dans les années 2000, et repris par les géants de l’Internet tels que Google, Facebook ou encore Amazon, le design thinking est reconnu comme un outil d’innovation et un de facteur de compétitivité pour les entreprises.

    Le design thinking est un processus de réflexion, d’action et de résolution des problèmes. Il repose sur des méthodologies concrètes et centrées utilisateur pour créer une dynamique favorable au partage et à l’innovation ouverte.

    Cette formation procure tous les éléments d’appropriation des méthodologies itératives, co-créatrices et centrées utilisateur du design thinking pour les projets IT.

    Pendant deux jours, vous allez vivre en accéléré un cycle complet d’innovation : compréhension, définition, idéation, prototypage, test à l’aide d’exercices et de cas pratiques.

    L’objectif de cette formation est de permettre aux participants de :

    • se familiariser avec l’approche design thinking.
    • Aller plus loin dans le processus d’innovation.
    • Faire émerger étape par étape des propositions concrètes et fonctionnelles.
    • S’initier aux méthodologies du design thinking : observation, diagnostic, conception, prototypage, tests.
    • Apprendre à conduire un projet d’innovation IT.
    • Imaginer des services innovants en adaptant une approche centrée utilisateur.
    • Concevoir des maquettes fonctionnelles en « Quick & Dirty ».

    Basé sur de nombreux exemples pratiques et sur un atelier de mise en situation, ce séminaire est destiné aux professionnels de l’informatique et du digital, désirant comprendre et mettre en œuvre la démarche de design thinking en IT. Il s’adresse également aux managers qui souhaitent piloter des projets informatiques.



    Les principes de base du design thinking


    • Le design, à la fois conception, dessein et dessin, une approche holistique.
    • L’apport des analogies visuelles dans les processus cognitifs.
    • La prise en compte de l’expérience utilisateur (UX). Comment enrichir la phase de spécifications au travers un processus créatif et innovant représentant toutes les parties ?
    • Les 7 étapes du design thinking : define, research, ideate, prototype, choose, implement, learn.
    • Exemples emblématiques du design thinking : Bank of America, AirBnB, IDEO, etc.

    Les méthodes de développement applicatif


    • Les méthodes traditionnelles mettent en scène la relation entre la stratégie métier et les développeurs IT. Cette approche néglige souvent de prendre en compte le retour de l’expérience utilisateur.
    • Rappel sur la philosophie agile. La notion de cycle court, la flexibilité, la mixité des équipes, etc.
    • Le design thinking dans son déroulement s’apparente à la philosophie agile. Peut-on envisager aussi de l’utiliser avec des méthodes traditionnelles de cycle en V ?
    • Un exemple de méthode agile, comparaison et complémentarité entre le design thinking et la méthode SCRUMB.
    • Le PDCA, ou l’amélioration continue des processus, une culture d’entreprise propice au développement du design thinking ?
    • Le Lean IT, une méthode focalisée sur le produit à livrer plus que sur le projet à mener. Principes, améliorer la qualité, réduire les tâches ou dépenses inutiles, réduire le temps de mise sur le marché, optimiser les coûts. Le tout au travers d’une méthode de type agile.
    • La convergence entre design thinking et Lean, le Lean UX :

    - L’alignement entre stratégie et applications.

    - La flexibilité offerte par l’agile.

    - La prise en compte de l’expérience utilisateur.

    - La mise en place d’une méthode stricte.

    L’évolution de la Direction IT


    • Le design thinking, une pratique révolutionnaire de la conception aux tests ?

    - Les processus de conception préconisés par PMBOK, CMMi ou autres référentiels mettent l’accent sur la conception collaborative.

    - La participation d’utilisateurs au stade de la conception et des tests est une bonne pratique.

    - En quoi, le design thinking fait-il bouger les lignes ?

    • L’Internet des objets (IoT).

    - La technologie amplifie les possibilités et ouvre les services à de nouveaux entrants.

    - La connectivité permet d’associer des utilisateurs en amont (idéation) et en aval (prototypes).

    - La mise en place de trackers permet une co-construction, une amélioration continue.

    - L’agilité est au cœur du processus, abandonner rapidement un projet non viable, corriger, améliorer, le tout avec un minimum d’adhérence avec le SI interne.

    - Trois temporalités doivent être prises en compte: le time to market, l’intégration au SI et la veille sur le marché des IoT.

    - Exemples : Decathlon et Domios, Tracteurs Midas…

    Le client de l’application


    • La notion de valeur client :

    - Valeur immédiate, valeur dans le temps.

    - Opportunités d’augmentation de la valeur client.

    - Exemples de différenciation et d’augmentation de la valeur client.

    - Méthodes à utiliser pour mieux apprécier la valeur client dans la conception applicative.

    • La spécificité du client pour l’entreprise :

    - Etude de l’existant sous l’angle des services rendus via le digital.

    - Stratégie digital orientée client.

    - Stratégie client dans le cadre du multi-canal.

    - Appréciation de l’expérience client.

    • Comment faire évoluer l’expérience client ?

    - Prise en compte des objectifs, en termes de produits et services, délivrés en digital.

    - Projection dans le temps;

    - Identification des changements à mener, process métiers, organisations, applications.

    L’approche utilisateur


    • Il s’agit d’approcher au mieux les pratiques, les souhaits, les désirs des utilisateurs vus comme des clients.
    • La collecte d’information :

    - Constituer son échantillon.

    - Mener des interviews avec les méthodes ethnographiques.

    - La méthodologie du shadowing.

    - La notion de persona adaptée aux situations B2C.

    - La formalisation des données autour de « parcours utilisateur ».

    • L’analyse de l’information recueillie:

    - Qualitatif et quantitatif.

    - La prise d’information en temps réel.

    - Le datamining sur de grosses bases de données.

    - L’identification de comportements types conduisant à des persona.

    Les principes de la conception applicative


    • Service Blueprinting.

    - Description d’un cas précis.

    - Tracé de la navigation des clients.

    - Description de processus métier sous-jacent.

    - Conditions de succès pour le client, pour l’entreprise.

    • L’idéation :

    - Les principes de l’idéation collectives.

    - Matrices d’idéation.

    - Sélection et priorisation des concepts.

    • La faisabilité du service modélisé :

    - Evolution applicative.

    - Conditions d’adaptations organisationnelles.

    • L’amélioration à partir d’un nombre restreint de scénarios :

    - Identification des scénarios de rupture.

    - Mise en correspondance entre scénarios et objectifs/contraintes.

    - Rapprochement entre les résultats obtenus et les contraintes relevées dans le service rendu (organisation, qualité, adéquation, etc.).

    - Appréciation de la valeur client à attendre dans chaque scénario.

    - Argumentation pour décision.

    Atelier Service Modeling


    • Présentation de l’étude de cas.
    • Analyse des besoins utilisateurs :

    - Interviews.

    - Sketching.

    - Breaking up letter.

    • Personas et parcours :

    - Représentation de l’ensemble des points de contact.

    - Tracé de la courbe émotionnelle.

    • Storytelling.
    • Service blueprint.

    - Cartographie de l’écosystème de service.

    - Relevé des points défaillants et des leviers d’opportunité pour innover.

    La prise en compte de l’interaction design


    • La notion d’interaction design IxD :

    - Notions de base.

    - Méthodes de l’interaction design.

    - Critères de succès.

    • La conception de l’interface utilisateur (UI) :

    - Réponse aux besoins identifiés, processus, graphisme, prototypes, etc.

    - Définition des interactions.

    - Faisabilité, adéquation, tests.

    • Principes de maquettages en « Quick & Dirty ».

    Atelier Prototypage


    • Présentation de l’étude de cas.
    • Idéation :

    - Brainstorming.

    - Concept sketching.

    - Solutions par sous-groupe.

    - Partage des résultats.

    • Choix et convergence :

    - Evaluation des scénarios et des business models.

    - Evaluation de la valeur créée aux points de contact clients.

    - Comportements.

    • Modélisation des maquettes.
    • Test du concept :

    - Tests.

    - Améliorations.

    • Pitchs de présentation des concepts.