Capgemini Institut 0144742410
24 rue du Gouverneur général Eboué 92136 Issy les Moulineaux
La Gouvernance Numérique Paris
DURéE
2 jours
DATES
9-10 novembre 2017
LIEU
Paris
PRIX
1 910 € ht (2 292 € ttc)
Sommaire du séminaire
    Séminaires technique Institut Capgemini

    La Gouvernance Numérique

    >  Comment créer toutes les conditions de succès avec sa Direction Générale et les Métiers pour réussir la transformation numérique de son entreprise en évitant l’explosion de son système d’information




    Illustré par des exemples concrets, ce séminaire présente tous les dispositifs à mettre en œuvre afin de créer de la valeur pour son entreprise, soit au travers de nouvelles activités, soit en optimisant les fonctions existantes, tout en répondant aux préoccupations actuelles en matière de gouvernance d’entreprise et de gouvernance numérique.

    • Comment expliquer à sa direction générale que la maturité en matière de gouvernance numérique est intimement liée à la performance d’entreprise et que c’est de sa responsabilité.
    • Pourquoi le numérique démultiplie les parties prenantes et fragilise le système d’information ?
    • Quelles sont les définitions actuelles de la gouvernance ?
    • Quel impact sur la DSI des nouvelles règles de gouvernance d’entreprise de type Sarbanes-Oxley (SOX), Loi de Sécurité Financière (LSF), IAS/IFRS, Bâle II ou III, Solvency, COSO, etc. ? Que faut-il savoir ?
    • Au travers des règles de gouvernance d’entreprise, quelles nouvelles obligations doit assurer la DSI en matière de traçabilité de l’information, d’intégrité, de sécurité ?
    • Pourquoi il ne faut pas confondre les impacts de la gouvernance d’entreprise sur l’informatique et la gouvernance informatique ?
    • Comment les principes de gouvernance informatique peuvent-ils servir de cadre de management à la DSI ?
    • Quelles différences entre « bonnes pratiques » et « gouvernance » ?
    • Comment différencier gouvernance informatique, gouvernance numérique et gouvernance du système d’information.
    • Qu’apporte la norme ISO 38500 ?
    • Comment évaluer son niveau de gouvernance. Quels sont ses points forts et ses points faibles ?
    • Comment sensibiliser la direction générale, les responsables métier et les informaticiens à l’importance d’une bonne gouvernance numérique.
    • Quel plan d’actions mettre en place ? Quels facteurs de réussite, quels principaux pièges à contourner ?


    La gouvernance d’entreprise, implications sur la DSI


    Le concept de gouvernance

    • Du gouvernement de l’État à la « corporate governance » d’entreprise.
    • De la phase « post-1929 » au lendemain des affaires Enron, WorldCom, Parmalat, AOM-Air Liberté, etc.
    • Anatomie du cas Enron. Les leçons à retenir et directement applicables pour la DSI.
    • Pourquoi il faut absolument scinder les activités d’audit et de conseil ?
    • Un concept qui touche au quotidien aussi bien les grandes que les petites structures.
    • Une opportunité pour revoir ses pratiques managériales et valoriser la DSI auprès de sa DG.

    Les réglementations actuelles

    • Le contrôle interne (cf. normes COSO).
    • Loi Sarbanes-Oxley : objectifs, contenu, champ d’application.
    • Loi sur la Sécurité Financière : objectifs, contenu, champ d’application.
    • Bâle II et Bâle III pour les banques et institutions financières.
    • Solvency II, pendant de Bâle II pour les assureurs.
    • Pourquoi certaines de ces règles n’ont pas suffi à endiguer la crise actuelle ?

    En quoi les règles de gouvernance d’entreprise impactent la DSI ?

    • L’accessibilité, la sécurité, la confidentialité, la fiabilité et la traçabilité de l’information.
    • L’impact sur le SI de l’entreprise. Vers un SI du SI ?
    • Le DSI de plus en plus souvent devant le Conseil d’Administration ?
    • Une vision future du système d’information d’entreprise.

    Définition et contenu de la gouvernance informatique et numérique


    • Les confusions actuelles entre bonnes pratiques de gestion internes et bonnes pratiques de gestion externes.
    • Objectifs « endogènes” des référentiels tels que ITIL, CMMI, ISO2700x versus objectifs « exogènes” de la gouvernance.
    • Les fondements et les bénéfices de la gouvernance informatique.
    • Le « budget numérique » géré par les métiers est en forte croissance.
    • Définition et principes de la gouvernance informatique selon l’IT Governance Institute.
    • Le lien entre l’ITGI et l’ISACA : l’Association mondiale des auditeurs certifiés en système d’information (CISA).
    • Les cinq piliers de la gouvernance informatique.

    - L’alignement stratégique (« IT Strategic Alignment »).

    - La création de valeur (« IT Value Delivery »).

    - La gestion du risque informatique (« IT Risk Management »).

    - La mesure de performance (« Performance Measurement »).

    - La gestion des ressources (« IT Resource Management »).

    • Le référentiel d’évaluation des pratiques managériales de la DSI.
    • Une toute nouvelle certification de l’ISACA qui s’adresse aussi bien aux auditeurs qu’aux managers de la fonction informatique - CGEIT : « Certified in the Governance of Enterprise IT ».
    • Outil d’autoévaluation de votre niveau de gouvernance informatique actuel. Chaque participant pourra en séance évaluer le niveau actuel de maturité en matière de gouvernance informatique et identifier les opportunités d’amélioration.

    L’alignement stratégique


    • La méthode : le schéma directeur. Évolution des « bonnes pratiques » en matière de schéma directeur.
    • La démarche : examen du cadre proposé par l’ITGI assurant l’alignement stratégique du SI par rapport à l’entreprise.
    • Les avantages et les limites de l’approche.
    • Les points de contrôle.
    • L’évolution des démarches d’alignement stratégique.

    - Passage d’une logique informatique à une logique système d’information.

    - Niveau d’alignement : unilatéral, boucle de rétroaction ou intégration des démarches stratégiques informatique et d’entreprise ?

    - L’importance de l’innovation.

    - Le PMO et la gestion de portefeuille de projets : continuité de la démarche stratégique.

    - Rôles et responsabilité des acteurs concernés.

    La création de valeur


    • La méthode : analyse des techniques de valorisation multidimensionnelles aux différents niveaux d’intervention. Domaines d’application privilégiés respectifs et principales contre-indications.
    • La démarche : examen du cadre proposé par l’ITGI.
    • Les avantages et les limites de l’approche.
    • Les points de contrôle.
    • L’évolution des méthodes de valorisation.

    - Passage d’une logique informaticienne à une logique d’entreprise.

    - Les limites du ROI et des démarches purement financières.

    - Des critères plus larges que la simple valorisation monétaire.

    La gestion du risque informatique


    • La méthode : cartographie des risques et leurs implications.
    • La démarche : examen du cadre proposé par l’ITGI.
    • Les avantages et les limites de l’approche.
    • Les points de contrôle.
    • L’évolution des méthodes de gestion du risque informatique.

    - Passage d’une analyse des risques informatiques à une évaluation des risques informationnels.

    - Cartographie des risques informationnels.

    - Coûts et valeur de l’information.

    La mesure de performance


    • La méthode : le tableau de bord de la DSI.
    • La démarche : examen du cadre proposé par l’ITGI.
    • Les avantages et les limites de l’approche.
    • Les points de contrôle.
    • L’évolution des méthodes de mesure de performance.

    - Intégration des logiques de pilotage stratégique et de pilotage opérationnel.

    - Passage d’un tableau de bord informatique à un tableau de bord système d’information.

    - Évaluation du niveau de maturité ou de professionnalisation de chaque activité informatique.

    La gestion des ressources informatiques


    • La méthode : toutes les techniques et outils de gestion des actifs.
    • La démarche : examen du cadre proposé par l’ITGI.
    • Les avantages et les limites de l’approche.
    • Les points de contrôle.
    • L’évolution des méthodes de gestion des ressources informatiques.

    - Mesure et suivi de l’augmentation ou de la destruction de valeur des actifs informatiques de l’entreprise année après année.

    - Passage d’une logique de gestion des actifs informatiques à une logique de gestion des actifs informationnels.

    - Lien entre la performance des processus de l’entreprise et la gestion des actifs informatiques ou informationnels.

    La norme ISO 38500


    • Quelle est son origine ?
    • Quelle dimension couvre-t-elle ?
    • Ses spécificités par rapport aux cinq piliers de l’IGI.

    - La définition des rôles et responsabilités.

    - L’éthique et les règles de déontologie.

    - La réglementation en vigueur.

    Gouvernance numérique et la performance d’entreprise


    • La DSI est particulièrement chahutée face à la Direction du digital, la Direction du Marketing, avec des budgets alloués importants, la DRH, l’externalisation, les vendeurs de solutions cloud, etc.
    • Les entreprises les plus performantes ont un niveau de maturité en gouvernance informatique plus élevé.
    • L’impact sur la rentabilité des projets.
    • Comment la DSI peut concilier les cycles longs avec les cycles courts ?
    • Les principes de la DSI bi-modale.
    • Les relations entre Direction du digital et DSI.
    • L’importance du positionnement du DSI au sein du Comité de Direction.

    Mettre en œuvre la gouvernance numérique


    • Comment définir et lancer le projet gouvernance.
    • Adopter une démarche simple et pragmatique de type :

    - 1. Analyse de l’existant et comparaison aux meilleures pratiques.

    - 2. Identification des opportunités d’évolution et recommandations.

    - 3. Élaboration d’un plan d’actions à court, moyen et long terme.

    • Comment institutionnaliser la gouvernance numérique au sein de la DSI et de son entreprise.