FinOps

Sensibilisez tous les acteurs de la DSI
et de l’entreprise !

De nombreuses organisations poursuivent, voire ont terminé, leur migration vers le cloud public.

Cependant, nous constatons régulièrement qu’elles se sont avant tout concentrées sur la dimension technique en minimisant dans le meilleur des cas, ou en oubliant dans le pire, la gouvernance nécessaire au niveau des coûts. Des Directions vont jusqu'à remettre en cause ces migrations en raison d'une augmentation non maîtrisée de leurs coûts et/ou de la difficulté à les gérer. Évidemment, les grands acteurs du matériel on-premise adorent communiquer sur ce type de scénario en oubliant de préciser que le problème vient avant tout d’un souci de gouvernance…

Informer, optimiser, opérer

Le cycle de vie du FinOps est pourtant aujourd’hui connu et maîtrisé : informer, optimiser, opérer. Un simple audit, même régulier, ne suffit pas : le FinOps est un cycle vertueux.

Si l’on commence par le dernier, « Opérer », nous pouvons le résumer de manière simplifiée à appliquer les optimisations définies dans l’étape précédente, notamment par l’automatisation. N’oublions pas le Ops de FinOps !

« Optimiser » est un gros travail pour rechercher les instances surdimensionnées, non maîtrisées, inutilisées, à usage cyclique… Et là, bien sûr, un outil ou une boite à outils peut aider.

Cependant, les outils ne font pas tout ! Ces optimisations ne pourront être détectées que si nous disposons des informations nécessaires fournies par toutes les personnes qui interviennent sur toute la chaine informatique : métiers, architectes, développeurs, opérations… Quelle instance est associée à quelle application ? Quelle instance est associée à quel métier/direction/division/filiale… ? Quels budgets ? Etc. Tous les acteurs de la DSI doivent être impliqués dans le cycle de vie FinOps pour que les opérationnels du FinOps disposent de toutes les informations « Informer ».

Dans un contexte de migration vers le Cloud et de bonne gouvernance, il faut donc bien sensibiliser tous les acteurs de la DSI au FinOps ! Cela passe par la connaissance des mécanismes de facturation des cloud providers, par la compréhension du cycle de vie FinOps et notamment l’importance de la première étape : « Informer ».

Les structures les plus matures le font déjà souvent en dissociant une sensibilisation de base pour tout le monde et une sensibilisation avancée pour les acteurs de la DSI les plus concernés.

A l’instar de DevOps qui est avant tout une culture, FinOps est aussi et avant tout une culture et non un métier ou pire, un simple outil !

Didier Meier et Vincent Branger