Moderniser
son Système d’Information

Démarches, solutions opérationnelles, bénéfices, calendrier.
Sommaire

LE MOT DE L’INTERVENANT

Je mets ma profonde connaissance des potentiels des infrastructures et...

Je mets ma profonde connaissance des potentiels des infrastructures et des applications modernes au service d’entreprises qui ont le courage de moderniser leur SI, rapidement et en profondeur. J’ai une double ambition : aider vos informaticiens à migrer vos infrastructures vers des solutions pérennes et à faible coût, supports d’usages innovants et aider les responsables métier à collaborer efficacement avec la DSI pour déployer, sur ces infrastructures de nouvelle génération, toutes les applications dont l’entreprise a besoin, rapidement et à un coût compétitif.

Louis Nauges
Ingénieur ESE (Supélec), MBA IAE de Paris et MBA Northwestern University (Chicago). CEO Dhasel Innovation, auparavant cofondateur de Revevol, société de conseil spécialisée dans les usages Cloud et SaaS. Il est le coauteur du livre "Dirigeants, Acteurs de la Transformation Numérique", publié en août 2018.
Lire la suite Cacher le texte

Comment répondre aux attentes des clients externes et internes du Système d’Information, des dirigeants et des métiers en matière de flexibilité, réactivité, ergonomie et performances en faisant sauter les freins que représentent les SI existants ?

Ce séminaire apporte des réponses opérationnelles et concrètes aux questions que se posent informaticiens et responsables métiers pour moderniser leur SI :

  • Réduire l’écart important entre les potentiels immédiats des technologies et la réalité de leur mise en œuvre dans les entreprises.
  • Comment remplacer les « ex-bonnes pratiques » : schéma directeur, maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, cahier des charges, Master PC, unicité des solutions, ERP intégrés, suite Office...
  • Industrialiser infrastructures et usages support en s’appuyant sur la richesse des offres existantes : Cloud, SaaS (Software as a Service), objets d’accès mobiles et variés, haut débit sans fil, convergence des solutions grand public et professionnels.
  • Repenser, reconstruire les applications métiers avec des outils de développement PaaS (Platform as a Service) pour proposer des services innovants.
  • Réduire rapidement et durablement les coûts du SI existant, le « Run», pour investir sur de nouveaux projets porteurs d’innovation et de compétitivité.
  • Etablir une stratégie numérique et un calendrier réaliste pour réussir la modernisation de son SI.


Solutions d’infrastructures


Serveurs

  • Industrialisation, centralisation, augmentation de la puissance des centres de calcul.
  • Cloud Computing : publics, privés et communautaires, hybrides, principales options.
  • Réduction du nombre et de la taille des centres de calcul existants dans les entreprises.
  • Principaux acteurs du Cloud public : AWS, Google, Microsoft. Arrivée des géants chinois : Alibaba, Baidu...
  • Bénéfices du Cloud public : variabilité de la charge, puissance illimitée à la carte, coûts en baisse permanente et rapidité de déploiement.

Postes de travail

  • Objets d’accès mobiles majoritaires : PC portables, smartphones, tablettes, Chromebooks.
  • Navigateurs modernes et HTML5, pour des accès à des « WebApps » professionnelles.
  • La nécessaire variété des OS : Windows, MacOS, iOS, Android, ChromeOS.

Réseaux d’accès

  • Haut débit et très haut débit au cœur de la performance des nouvelles infrastructures.
  • Réseaux sans fil haut débit : Wi-Fi, 3G+, 4G/LTE, 5G, satellites.
  • Innovations importantes, WebRTC, SDN, WAN as a Service… pour réduire coûts et améliorer performances des réseaux actuels.

Solutions applicatives


Les fondamentaux

  • Indépendance infrastructures et usages : des navigateurs, passerelle entre infrastructures et usages.
  • « Best of breed », alternative aux ERP monolithiques ; agrégation de composants, pour remplacer les solutions intégrées.

SaaS : Software as a Service

  • Multitenant (multilocataire) : caractéristiques et importance.
  • Facturation à l’usage (nombre d’utilisateurs, durée...) : les budgets logiciels en OPEX.
  • Répondre aux attentes spécifiques des métiers : configuration SaaS et places de marché.
  • En permanence la dernière version d’une solution SaaS : avantages pour les métiers et la DSI.

Industrialisation des usages universels et fonctions support

  • Bureautique 2.0, collaborative, nomade, accessible par navigateur : G Suite et Office 365.
  • Potentiels des assistants vocaux dans les entreprises ; retrouver dans l’entreprise les usages répandus dans le grand public.
  • Toutes les fonctions support en SaaS : budget, CRM, RH, gestion de projets...

Usages métiers

  • Clouds communautaires, développement sur mesure en PaaS (Platform as a Service).
  • SaaS verticaux, métier par métier, des offres en forte croissance.
  • BPM (Business Process Management) : construire rapidement des applications métiers à forte valeur ajoutée.

Démarches


Changement de paradigme

  • D’utilisateur à client interne : des applications ergonomiques, zéro formation, pour clients externes et internes du SI.
  • Remplacer les « ex-bonnes pratiques » : schémas directeurs, maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, cahier des charges, Master PC, unicité des solutions, ERP intégrés, suite Office...
  • Ouverture du SI vers clients externes, fournisseurs, partenaires : simplification et réduction des coûts du SI.
  • Construire un « App Store » interne, sur le modèle d’Apple Store ou Google Play.
  • Stratégie numérique long terme et plans d’action court terme, alternative aux schémas directeurs.

Industrialisation du SI

  • La démarche BIS : Business, Infrastructures, Support, une approche innovante et pragmatique pour piloter la modernisation du SI.
  • Composants d’infrastructures fournis par des acteurs industriels ; des baisses de prix permanentes, portés par les évolutions des technologies et la concurrence entre fournisseurs.
  • Solutions SaaS pour 99 % des processus support.
  • Reconstruire sur mesure les usages métiers pour coller aux attentes des clients externes.
  • Proposer des applications adaptées aux profils des différents clients internes, informationnels et opérationnels en s’appuyant sur les démarches SoR (Systems of Records), SoE (Systems of Engagement) et SoI (Systems of Intelligence).

Relations métiers, dirigeants et informaticiens

  • La DSI, seule responsable des choix d’infrastructures.
  • L’offre de solutions SaaS s’impose à la demande : remplacer les démarches maîtrise d’ouvrage-maîtrise d’œuvre, cahier des charges. Les métiers, partenaires de la DSI pour le choix des solutions SaaS.
  • Lutter contre l’informatique fantôme, le Cloud fantôme avec des solutions d’informatique flexible par collaboration entre les métiers et la DSI.
  • BYOD (Bring Your Own Device) : les collaborateurs fournissent leurs outils d’accès : bénéfices, précautions, challenges de sécurité.

Bénéfices et challenges


Bénéfices non financiers

  • Industrialisation des infrastructures, sur Clouds publics : plus de fiabilité, sécurité et flexibilité.
  • Industrialisation des logiciels SaaS : déploiements rapides, fin du cauchemar des migrations.
  • Meilleure qualité de service pour les métiers ; solutions SaaS, les « meilleures pratiques » mondiales.
  • Informaticiens : plus de temps et de ressources à consacrer à la construction d’usages métiers innovants.

Dimensions financières

  • Basculement d’une logique CAPEX (investissement) vers OPEX (fonctionnement) : des coûts SI liés au niveau d’activité.
  • L’approche ACM / SCM, Accès / Coût / Mois et Service / Coût / Mois pour une allocation précise des coûts IT pour chaque direction métier.
  • Industrialiser, pour réduire les coûts de « Run » de l’existant et investir sur de nouveaux usages.
  • S’appuyer sur des fournisseurs industriels, sur les concurrences, pour profiter des baisses permanentes de coûts.

Numérisques

  • Confidentialité des données, sécurité des échanges : répondre à ces exigences tout en laissant un maximum de liberté à vos clients internes.
  • Fonctionner en « off-line », garantir des niveaux de service 99,9 %, des challenges pour la DSI.
  • SSO (Single Sign On), OTP (One Time Password), authentification forte, chiffrement des données : des solutions pour vaincre les peurs légitimes du Cloud.
  • Réversibilité des solutions SaaS : anticiper un changement d’éditeur, son rachat ou sa disparition. Plus facile dans une démarche-composants que dans des approches intégrées classiques.

Gestion de la transition


L’existant : un capital et un frein

  • Infrastructures et applications existantes : recherche pragmatique d’une réutilisation optimale.
  • Transformer les applications existantes en services. D’une logique intégrée à une logique de composants, de Microservices.
  • Identifier, remplacer les composants « Legacy » qui bloquent l’innovation. Gérer efficacement sa dette numérique.
  • ERP intégrés : en réduire par étapes la couverture fonctionnelle et la complexité.

Compétitivité et innovation

  • Nouvelles applications, nouvelles infrastructures, vecteurs de compétitivité et de différentiation.
  • Comment éviter que l’existant ne soit un frein majeur au déploiement de nouvelles solutions.
  • Un Urbanisme innovant pour assurer l’interopérabilité entre solutions historiques et composants SaaS / Cloud.

Solutions grand public en entreprise

  • Tirer profit en interne des innovations, infrastructures et usages, qui naissent dans le grand public.
  • Utiliser compétences et maîtrise des outils grand public des collaborateurs : des coûts de support réduits.
  • Convergence professionnelle et personnelle des outils et usages, un défi pour les informaticiens.

Calendrier

  • Horizon stratégique : quelle échéance en termes d’infrastructures, d’usages et de ressources humaines.
  • « Quick Wins » : des solutions innovantes pour crédibiliser les nouvelles options du SI.
  • Des plans d’action annuels, pour maintenir une dynamique permanente d’innovation, dans le cadre d’une stratégie forte et pérenne.