Transformation digitale :
les leçons des géants du Web

connaître les Best Practices des géants du Web: expérience utilisateur, architectures qui « scalent », culture Geek, management atypique.
Sommaire

LE MOT DE L’INTERVENANT

J’ai la conviction qu’il vous est indispensable d’intégrer les...

J’ai la conviction qu’il vous est indispensable d’intégrer les pratiques des Géants du Web, pour mieux se repositionner dans un monde en pleine transformation digitale. Mon objectif est de vous aider à comprendre leur culture ; en particulier leurs pratiques informatiques, organisationnelles et managériales. Je vous donnerai des exemples concrets issus d’entreprises françaises pour vous aider à mettre ces pratiques en musique. J’ai écrit un livre sur les “Géants du Web” en 2012 car ils me fascinent : il y a encore 5 ans, ils étaient de sympathiques outsiders, et aujourd’hui, ils dominent le monde. 

Guillaume Plouin
Guillaume Plouin, vingt ans de conseil en architecture et innovation IT, auteur de sept livres, ancien responsable innovation SQLI puis OCTO technology, CTO de Deveko.
Lire la suite Cacher le texte

Les géants du Web (Google, Amazon, Facebook, Uber, LinkedIn, etc.) gèrent des millions d’utilisateurs, des volumes de données gigantesques, tout en proposant des nouvelles fonctions à un rythme rapide. Ces contraintes les ont amenés à concevoir de nouvelles Architectures informatiques. Ils sont aujourd’hui les leaders de l’Intelligence Artificielle, des technologies d’interface, des objets connectés, etc. Ils se lancent dans des travaux ambitieux, comme la numérisation des musées chez Google, les magasins sans caisse chez Amazon. Ils ne respectent pas les cadres établis, la disruption fait partie de leurs gènes… Ils changent le monde grâce à la technologie et constituent une source d’inspiration pour toute entreprise qui souhaite effectuer sa « transformation digitale ».

Le « Lean Startup » dit aujourd’hui que les produits doivent être conçus en « itérant » avec l’utilisateur. Il faut aussi savoir tuer rapidement les fausses bonnes idées, selon le principe du « Fail Fast ». Il faut atteindre un haut niveau de qualité dans les développements en pratiquant le « Software Craftsmanship » et en offrant des temps de réponse irréprochables. Il faut être capable de déployer les services en continu, via les pratiques « DevOps », et le Cloud. Enfin, le management doit permettre l’« Empowerment » des collaborateurs, grâce à des concept comme « l’holacratie ».

Ce séminaire présente de manière pragmatique les méthodes des géants du Web, en les ancrant dans le concret grâce à des retours d’expérience d’entreprises françaises.



Une conception centrée sur l’utilisateur


La nouvelle relation aux utilisateurs

  • L’expérience utilisateur devenue essentielle.
  • Des interfaces à durée de vie hypercourte, à considérer comme jetables.
  • La disruption avec le « Design Thinking »
  • L’Uberisation de tous les secteurs.
  • Design et économie de l’attention.
  • Si vous n’êtes pas client, vous êtes le produit ?
  • Le RGPD et l’exploitation des données privées.
  • Cas d’école : Apple.
  • Cas d’application : Ikea.

L’excellence opérationnelle

  • Des temps de réponse quasi nuls.
  • Une fiabilité à toute épreuve, une disponibilité, proche de 100 %.
  • Cas d’école : Google.
  • Cas d’application : Le Monde.

La culture du feedback utilisateur

  • La beta perpétuelle, l’invitation au test.
  • L’obsession de la mesure : des statistiques à tous les étages.
  • Le « A/B testing », le « Feature Flipping », le « Canary Release ».
  • Cas d’école : Facebook.
  • Cas d’application : campagne présidentielle américaine.

Freemium et self-service

  • Des AppStores partout.
  • Une livraison entièrement automatisée, une mise à disposition à la minute.
  • Freemium et paiement à l’usage : bénéfices pour le fournisseur et les clients.
  • Cas d’école : Evernote.
  • Cas d’application : Sosh par Orange.

Le Lean Startup , une autre vision projet

  • Un produit plutôt qu’un projet.
  • Le MVP, « Minimum Viable Product ».
  • Le « Customer Discovery » : aller au plus vite se confronter au client.
  • Cas d’école : DropBox.
  • Cas d’application : AXA.

De nouveaux paradigmes d’architecture informatique


Le Web vu comme une plateforme

  • Le manifeste du Web2.0.
  • Le navigateur, interface universelle, sur tous les devices.
  • HTML5 et la puissance des « Single-page Application ».
  • HTTP, un middleware universel, usages synchrones et asynchrones.
  • La vision du bureau en ligne ou « Cloud Desktop » selon Google, Salesforce et Station.

Les interfaces « Device Agnostic » : smartphone, tablette, ordinateur…

  • « Mobile First » : penser multi-écrans à la conception de son application.
  • Mobile : WebApps Responsive, applications natives, ou « Progressive Web Apps » ?
  • Les écosystèmes « App Stores » publics et privés.
  • « Augmented Reality » et « Virtual Reality » (Facebook Oculus, Microsoft HoloLens, Leap Motion).
  • Les assistants vocaux (Apple Siri, Microsoft Cortana, Google Assistant, Amazon Alexa).
  • Les interfaces pervasives : Wearable et objets connectés.
  • La question de la pérennité des interfaces.

Les API ouvertes

  • « API First » ouvrir ses API pour laisser libre cours à la créativité des développeurs.
  • L’organisation à mettre en place, le marketing auprès des développeurs.
  • Les architectures de style REST vs Web Services (SOAP, WSDL).
  • Les micro-services.
  • La démarche Open Data.
  • Cas d’école : Twitter.
  • Cas d’application : Crédit Agricole.

Une nouvelle pensée architecturale

  • « Buy vs Build » : privilégier le développement interne pour maximiser la performance.
  • Table rase (Google Apps) vs compatibilité ascendante (Office 365).
  • Recours à l’Open Source, et reversement à la communauté.
  • Recours au Cloud : IaaS, PaaS, BackEnd as a Service.
  • Le crépuscule des grands éditeurs de middleware : Oracle, IBM, CA Technologies ?

De nouvelles plateformes technologiques


Les datacenters du Web

  • Datacenters avec containers et « Commodity Hardware ».
  • Architecture et « Power Usage Effectiveness » (PUE) en rupture avec celui des entreprises.
  • « Design for Failure » : report de la résilience sur le logiciel.
  • Cas d’école : Google, Netflix.
  • Cas d’application : Amadeus.

Architectures logicielles à haute performance

  • Le recours aux systèmes de cache locaux et distribués.
  • Des architectures asynchrones.
  • Grilles de calculs et données.
  • Cas d’école : Google.
  • Cas d’application : le Monde.

Data Science et Machine Learning

  • Usages : reconnaissance vocale, d’image, assistance personnelle, véhicules autonomes, etc.
  • Big Data et « No Update » : le principe de tout stocker.
  • Le théorème de CAP et les bases NoSQL : clef / valeur, colonne, documentaire, graphe.
  • L’écosystème Hadoop.
  • Cas d’école : Google TensorFlow.
  • Cas d’application : Amadeus, Mappy.

Un modèle de sécurité à l‘échelle du Web

  • Des réplications intercontinentales.
  • Le chiffrement universel avec Letsencrypt.
  • La fédération d’identité : SAML, OpenID, Oauth, etc.
  • L’authentification Web à 2 facteurs en standard.
  • Cas d’école : Google Chronicle.
  • Cas d’application : France Connect (Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique).

La culture de la Silicon Valley


Pratiques d’innovation

  • Les leçons de la « Singularity University ».
  • Le « Fail Fast ».
  • « Open Innovation ».
  • Cas d’école : Google.
  • Cas d’application : startups d’état, beta.gouv.fr.

Culture « software craftsmanship »

  • La dette technique.
  • Les revues de code, « Coding Dojo », Mentoring.
  • Les Hackathons.
  • Cas d’école : Facebook.
  • Cas d’application : Ecole 42.

Les méthodes agiles au service de l’excellence


La gestion de projet en flux tiré avec Kanban

  • Le management visuel issu de Toyota.
  • Principes du « Backlog ».
  • Le « Kanban Board » généralisé à l’entreprise.

Le « Test Driven Development »

  • Les tests unitaires, les tests fonctionnels, les tests de charge, etc.
  • Les tests d’acceptance avec Selenium.
  • La dette technique et le recours constant au Refactoring.

Le « Continuous Delivery »

  • Délivrer rapidement de nouvelles versions opérationnelles des logiciels.
  • Serveurs de code source et réconciliation.
  • Serveurs de « Build » automatisés.

DevOps

  • La collaboration entre Études et Opérations : colocation, intégration aux itérations.
  • « Infrastructure as Code » pour tout automatiser.
  • « Test Driven Iinfra » : les pratiques des développeurs appliquées à la production.
  • Les développeurs mettent en production.
  • Cas d’école : Facebook.
  • Cas d’application : Société Générale Investment Banking.

Un modèle de management atypique


« Pizza Team »

  • La responsabilisation des équipes de développement vis-à-vis des utilisateurs finaux.
  • L’autonomisation des équipes.
  • Cas d’école : Amazon.
  • Cas d’application : OCTO Technology.

« Feature team »

  • Une équipe pluridisciplinaire au service d’un produit.
  • Cas d’école : Spotify.
  • Cas d’application : Viadeo.

Le Lean Management et l’Empowerment

  • Responsabilisation plutôt que contrôle.
  • Le principe des « entreprises libérées ».
  • L’halocratie.

Le pari de la confiance

  • Wiki et Versioning : le modèle de sécurité de Wikipédia.
  • « Souriez, vous êtes filmé » : la modération à postériori.
  • « Bring Your Own Tools » / « Bring Your Own Device ».

Perspectives


  • Le bimodal IT du Gartner, la frontière entre innovation et Legacy.
  • L’évolution des compétences et le recrutement dans une entreprise « classique ».
  • La Blockchain : pour uberiser les géants du Web.
  • Les mouvements « Dégooglisons Internet », Self Data, VRM.
  • La remise en cause du modèle publicitaire,
    les Adblockers.