Maîtriser ou subir, comment réussir
sa transformation digitale ?

L'épidémie au covid-19 a fait bouger les lignes et le numérique élargit singulièrement le champ des possibles.
  • 1 jour
  • Voir les dates
  • Paris ou à distance
  • 1 030 € ht (1 236 € ttc)
Sommaire

LE MOT DE L’INTERVENANT

Les technologies du numérique sont disruptives car elles remettent en...

Les technologies du numérique sont disruptives car elles remettent en cause les situations établies en réorganisant la chaîne de valeur de nombreux secteurs comme elles modifient la société en profondeur. En cela la technologie crée de nouvelles possibilités et élargit le champ des possibles, charge à nous de comprendre les transformations à l’œuvre pour maîtriser notre avenir.

Henri GILABERT
En trente années de consulting de haut niveau, Henri Gilabert a d’abord créé son propre cabinet avant de connaître une dizaine d’années d’expérience internationale chez IBM Europe puis dans un cabinet de conseil international spécialisé dans le Benchmarking, et de s’engager ces dernières années en tant qu’associé des cabinets SLA et Synthèse Informatique. En parallèle à son activité de formateur, il a toujours une importante activité de conseil opérationnel auprès de grandes entreprises.
Lire la suite Cacher le texte

     NOUVEAU

Séminaire en distanciel    Disponible en distanciel

Prochaine session : 10 DÉCEMBRE 2020


À la suite de la crise sanitaire, 2020 nous a fait entrer dans une crise économique comparable à celle de 1929. L'épidémie a changé le comportement des personnes, consommateur ou travailleur, et nombre de chaînes de valeurs ont subi un effet domino. Face à de tels changements, les entreprises doivent s'interroger et comprendre le rôle et le potentiel des TIC.

Faites-vous votre propre opinion sur les impacts et les conséquences de la disruption numérique dans votre environnement. Pour cela, ce séminaire vous propose de :

  • Partir des chiffres de l’OCDE et de reprendre les points saillants des analyses des économistes, des sociologues
    et des philosophes pour déchiffrer la situation ;
  • Analyser en profondeur les deux grands moments du numérique afin de comprendre les changements qu’ils entraînent
    dans l’économie et dans la société ;
  • Réfléchir aux scenarii pour le futur entre un avenir stable et générateur d’inclusion, et un autre avenir instable et créateur d’exclusion.


Le constat


  • Sur le plan économique

- Disruption et mondialisation des chaînes de valeur. Qu’est-ce que cela veut dire ?

- Ubérisation de l’économie et réduction de l'individu à ses données.

- L'intensification capitalistique et les conséquences de l'automatisation.

- Les GAFAM géants de la monétisation, vont-ils privatiser le Net ?

  • Sur le plan sociétal

- Montée de l'individualisme et de l'esthétisation.

- Uniformisation culturelle et nouvelles formes de socialisation.

- À l'ère de la Post-vérité.

  • L'épidémie au covid-19

- Plus qu'une simple parenthèse, l'épidémie fait bouger les lignes.

- Conséquences directes et indirectes différenciées selon les secteurs.

- La société change et le bien commun fait son retour.

Les deux grandes vagues du numérique


  • La représentation du monde

- De plus en plus d'écrans entre nous et le monde. Qu’est-ce que cela change ?

- Le numérique contracte le temps et efface l'espace, quelles conséquences ?

- De l'internet à Internet avec une majuscule, une technologie qui crée du réel.

- Le smartphone, outil d'écriture sociale, étendard de l'individualisme.

  • La rationalisation du monde

- L’Intelligence Artificielle va-t-elle finir par penser à notre place ?

- Les objets connectés et la boucle de retour pour rationaliser le monde.

- Les robots, nouveaux acteurs sociaux ?

- Transhumanisme et post humanisme, un eugénisme 3.0 ?

Quels scenarios pour l'avenir ?


  • À la croisée des chemins

- Les cycles technologiques disruptifs de Carlota Pérez.

- La destruction créatrice de Schumpeter aura-t-elle lieu une nouvelle fois ?

- Entre marchés dérégulés et croissance inclusive, de quoi l’avenir sera fait ?

  • Les conditions pour un scénario optimiste

- Se tourner vers plus d’équité et de coopération.

- Entre emploi et travail, faire place à l’activité et réinventer l'espace publique.

- Harmoniser individualisme et bien commun.

  • Les conditions pour un scénario pessimiste

- Impact croissant des externalités négatives.

- Entre utopie et dystopie, le «  solutionnisme  » technologique.

- La société devient duale et les inégalités se creusent.