Capgemini Institut 0144742410
24 rue du Gouverneur général Eboué 92136 Issy les Moulineaux
Méthodes Agiles : la mise en œuvre Paris
Méthodes Agiles : la mise en œuvre Paris
Méthodes Agiles : la mise en œuvre Paris
DURéE
2 jours
DATES
16-17 octobre 2017
29-30 novembre 2017
26-27 mars 2018
LIEU
Paris
PRIX 2017
1 910 € ht (2 292 € ttc)
Sommaire du séminaire
    Séminaires technique Institut Capgemini

    Méthodes Agiles :
    la mise en œuvre

    >  Méthodes, outils, bonnes pratiques, conduite du changement




    Ce séminaire fait le point sur les méthodes de réalisation de projets informatiques centrées sur la mise en pratique de l’agilité. Nombreux exemples concrets et cas réels à l’appui, il illustre comment, grâce aux méthodes agiles, il est possible d’impliquer au maximum l’utilisateur, de permettre une grande réactivité à ses demandes, d’augmenter la qualité du code et la satisfaction des utilisateurs pour, au final, délivrer plus de valeur.

    Les outils, bonnes pratiques et retours d’expérience qui sont présentés au cours de ces deux journées permettront à chacun d’aborder concrètement la mise en œuvre des méthodes agiles sur un projet, tout en ayant conscience des écueils et des limites.

    Destiné aux chefs de projet MOE et MOA, architectes et consultants, ce séminaire apporte une analyse et une évaluation détaillées des approches agiles, en s’appuyant sur des pistes concrètes et directement applicables.

    • Scrum, XP, Lean Management, quelle méthode et bonnes pratiques choisir ?
    • Quels changements introduisent les méthodes agiles dans les organisations ?
    • Quels sont les véritables apports, mais aussi les limites des méthodes agiles ?
    • Comment bien démarrer et éviter les principaux écueils.
    • Comment bien tester en agile.
    • Quels sont les outils à mettre en œuvre pour accompagner un développement agile.
    • Comment assurer la conduite du changement autour d’un projet agile.
    • Comment piloter l’avancement d’un projet agile.

    LE MOT de L’intervenant

    « La planète est divisée en deux : d’un côté les tenants de l’agilité et de l’autre les réfractaires, qui ne veulent pas en entendre parler. Il y a pourtant deux chiffres à méditer : pour les projets qui s’y prêtent, avec un découpage clair en fonctions métiers, 35 % des projets traditionnels aboutissent dans les temps et les budgets, contre 85 % avec des méthodes agiles.

    Convaincu de l’intérêt de l’approche agile, je m’attacherai à vous montrer que Scrum et ses méthodes « sœurs » ne sont pas des jeux auxquels se livrent les chefs de projets, ni un alignement de réunions sans fin.

    Bien au contraire. Elles constituent la meilleure garantie pour que vous puissiez atteindre les buts qui vous sont fixés. Mais pour cela, il faudra que vous acceptiez de revoir quelques pratiques un peu anciennes. Comptez sur moi, je vais vous y aider…Attachez votre ceinture. »

    Claude Marson



    Méthodes agiles : les fondements


    Les nouveaux concepts de développement logiciel

    • Évolution des méthodes traditionnelles.
    • Méthodes et cycles de développement.
    • Développement itératif et incrémental.
    • Prédictif contre adaptatif.
    • La règle des 70/30.

    Les méthodes agiles

    • Le « Manifeste Agile ».
    • Les « valeurs » agiles et leurs enjeux.
    • Les « principes » agiles.
    • Pour ou contre les méthodes agiles : principaux griefs.

    La mise en œuvre dans un cadre agile


    La structure opérationnelle d’une équipe agile

    • Les principes de base d’une équipe agile.
    • Rapprochement des participants.
    • Homogénéité des acteurs.
    • Auto-organisation des équipes.

    Mode opératoire et mécanismes agiles

    • Participation active de la maîtrise d’ouvrage : client sur site.
    • Bon niveau de décision de l’équipe.
    • Validation permanente des exigences.
    • Planification fondée sur des itérations courtes.
    • Recours à la modélisation.
    • Recherche permanente de la qualité.
    • Rythme de développement soutenable.
    • Refactoring.
    • Propriété collective du code.
    • Intégration continue.
    • Programmation en binôme (XProgramming) et « mob programming ».
    • Affichage sur les murs.

    La planification au cœur des méthodes agiles

    • La vision globale.
    • Les niveaux de planification.
    • La traduction des exigences en itérations fonctionnelles.

    Le développement par itération

    • Principes et enjeux.
    • Dissection d’une itération : les grandes phases.
    • La constitution d’une liste de fonctionnalités.
    • La définition des « user stories » (Scrum).
    • Quels sont les critères d’une bonne « user story » ?
    • Les techniques d’estimation : « Planning Game », « Planning Poker ».
    • Bien choisir les méthodes d’estimation.
    • Les stratégies de priorisation.
    • Bonnes pratiques pour la rétrospective de fin d’itération.
    • Les limites et les domaines d’application du développement par itération.
    • Exemple concret.

    Les tests dans les méthodes agiles

    • Quels types de tests pour quels besoins ?
    • Les enjeux du TDD (Test Driven Development) et la manière de le conduire.
    • L’automatisation des tests de recette : principes, avantages et limites.
    • Que penser des outils d’automatisation des tests ?

    L’importance de l’intégration continue

    • Les principes de l’intégration continue.
    • Les grandes fonctionnalités d’une plate-forme d’intégration continue.
    • Les points critiques et les principaux pièges à éviter.
    • Mise en œuvre d’une plate-forme d’intégration continue.
    • Le rôle de DevOps.
    • Avantages et limites des principaux outils du marché : Chef, Puppet, Jenkins, etc.

    Le pilotage d’un projet agile

    • Le tableau de tâches.
    • Les outils de suivi de l’avancement.
    • Estimation des coûts.
    • La GPP agile.

    Quels outils pour accompagner les méthodes agiles ?

    • Post-it, gommettes, feutres, etc.
    • Outils et bonnes pratiques pour la gestion de la liste des tâches ?
    • Les conséquences sur les coûts et les délais.
    • Exemple concret.

    Les bonnes pratiques de l’agile


    Les principales objections et comment y répondre

    • « Avec votre méthode, on ne sait pas où on va. »
    • « Avec votre méthode, il n’y a pas de documentation. »
    • « Avec votre méthode, il n’y a pas d’architecture. »
    • « Avec votre méthode, on fait du jetable. »
    • « Avec votre méthode, on est toujours en réunion ».
    • « Votre méthode n’est pas compatible avec CMMI. »
    • « Mais on fait déjà de l’agile ! »

    Quelques règles de survie pour bien commencer

    • Comment sensibiliser les acteurs clés ?
    • Comment bien choisir un projet ?
    • Comment constituer l’équipe ?
    • Comment se faire accompagner : quels profils, quelles compétences ?
    • Comment impliquer le management dans la démarche ?
    • Comment anticiper sur la mesure des bénéfices ?

    Les écueils les plus courants et comment les éviter

    • Le manque de constance.
    • La pression de livraison.
    • La généralisation hâtive.
    • La gestion du changement insuffisante.

    Les méthodes agiles auxquelles se référer


    La méthode Scrum

    • L’esprit de la méthode et ses caractéristiques.
    • Les rôles Scrum : « product owner », « scrum master », équipiers.
    • Le cycle de vie Scrum.
    • Les artefacts Scrum : backlog, user story.
    • Les évènements associés : « daily Scrum meeting », « sprint review meeting », retrospective, etc.
    • Zoom sur la planification d’un sprint.
    • Exemple concret de mise en œuvre et retours d’expériences.

    Le Lean Management : les bonnes pratiques

    • L’origine industrielle Toyota du Lean Management.
    • Les sept principes « Lean »…et 22 outils.

    - Elimination du gaspillage et sources de gaspillage.

    - Qualité intrinsèque.

    - Apprentissage.

    - Accepter de retarder les décisions.

    - Livraisons rapides.

    - Respect des personnes.

    - Optimisation de l’ensemble de la chaîne de valeur.

    • Les outils les plus importants : Kanban board, « Value Stream Mapping ».
    • Exemple concret de mise en œuvre et retours d’expériences.

    La méthode eXtreme Programming (XP) : les bonnes pratiques

    • Origines de la méthode.
    • Principes généraux et caractéristiques : le développement XP.
    • Les pratiques XP.

    - Conception simple et incrémentale.

    - Planification itérative avec cycles quotidiens.

    - « Planning game ».

    - Principe des réunions quotidiennes « Stand-Up meeting ».

    - Remaniement du code et intégration continue.

    • XP et collaboration.

    - Programmation en binôme.

    - Appropriation collective du code.

    - Les règles de codage.

    - Les rôles en XP : programmeur, « designer », client, testeur, « tracker », « coach », « manager ».

    - Exemple concret de mise en œuvre et retours d’expériences.